Echoes Corsac.net - Echoes camshot
jeudi 01 juillet 2004 (2 posts)
Un pincement au coeur.
Une pointe d'amertume.
Une boule dans la gorge.

C'est comme ca que commence le message, et c'est ce que je ressent ce matin. Il m'angoisse ce message.
Pourtant je la connais pas cette fille. J'ai discuté 2h avec elle et je bave sur ses photos, c'est un peu leger comme relation.
Et pourtant je flippe.
Je sais pas si j'ai vraiment des raisons, mais la fin du message, je l'aime pas. Et j'en ai déjà reçu des messages qui finissent comme ca, j'aime pas du tout.
Je m'en fais peut être trop, mais j'aimerais bien être rassuré quand même :/

Corsac@10:25:42 (Echoes)

Je viens d'aller voir mes résultats de cette année.
Je suis (evidemment ?) admis en 3ème année, et je suis un peu allé voir le détail des notes.
C'est parfaitement indécent, vu la quantité de travail que j'ai fourni.

Surtout le 18/20 en éco en fait, vu que c'était une matière "sacrifiée" dans mes calculs.

Le reste, je suis plutôt content d'avoir cartonné en systèmes et en réseaux, vu que c'est quand même ce qui m'a le plus interessé.

Corsac@22:45:03 (Echoes)

samedi 03 juillet 2004 (1 post)
Cousinage intensif ce weekend.
Hier petite soirée tranquille Manue Mickael et moi. Bar branchouille du marais (Baya), où un pôte de Manue jouait du flamenco.
En dehors du côté branchouille du bar/restau qui peut parfois porter un peu sur les nerfs, c'était vraiment super sympa. Et la chanteuse/danceuse, une vrai espagnole, qui dansait divinement bien (j'en bavais, sur la fin), chantait de même. Bref, un bon flamenco.
Rentrés comme des enfants sages à à peine minuit et demis, premiers rentrés.

Ce matin, comme d'hab, trou noir sur les pcs, puis cousinage à nouveau, ballade à la coulée verte avec Mickael et les cousines, puis diner au restau.

Très cool, au final, et encore une fois rentrés tôt, mais bon faut dire qu'on était tous un peu crevés.

Et avec tout ca, je crève d'envie d'aller à Rennes, et c'est décidé j'y vais le weekend du 17, qu'il pleuve ou qu'il vente.
Pas le weekend prochain (montage de camp louveteaux, ou pas), mais après, décidé.

Envie de passer une nuit à discuter de tout et de rien avec Solène (hmh, si je peux l'enlever à Romaric, je sais pas si il va être très d'accord :) ).

Bizarrement, il y a des choses qu'avant j'avais envie d'exprimer que j'exprimais ici sur mon blog, que maintenant je n'ai pas envie de confier à tout le monde, mais envie de confier quand même. L'écrire ne suffit pas. Et j'ai envie de les confier à elle (à lui aussi d'ailleurs, mais je crois que dans l'ensemble j'ai plus de facilités avec les filles).
D'ailleurs, bizarrement, pendant le repas, j'ai eu envie de les presenter tous les deux à "la famille". Juste parce que je suis sur qu'ils seraient parfaitement à l'aise au milieu de nous, si peu éméchés par le vin rouge, dessinant des transistors sur la nappe, ou parlant de représentation en trois dimensions de cubes à quatre dimensions, le tout sur une nappe en deux dimensions.
Bref, la famille quoi.

(décousu, moi, jamais)

Corsac@23:35:26 (Echoes)

lundi 05 juillet 2004 (2 posts)
Un dimanche pluvieux qui donne envie d'aller au cinéma.
L'été, faut dire, c'est pas la joie au ciné, et bien sur j'ai pleins de films en retard, mais ils passent déjà plus. Et dans ce que y'a d'actuel, rien ne me tentait vraiment.
Mais au festival Paris Cinéma, ya des vieux trucs qui repassent, et ça c'est cool.
Du coup, dimanche après midi, Looking for Richard, de Al Pacino, que j'ai revu vraiment avec plaisir, même si c'était en qualité pourrie. (surtout qu'il est pas sorti en DVD quoi).
NOW is the winter of our discontent made into great summer by our sun of York. (c'est vrai que ca tape comme intro, tout de même).

Après, j'avais envie d'aller à la diffusion du Live @ Pompeii, des Floyd, parce que je l'avais jamais vu au ciné. Alors oui je savais que c'était le director's cut (nettement moins bon que l'original), et que c'était de la video, mais tout de même, j'avais envie.
Et bin, je regrette pas d'y être allé, mais vous, vous n'avez rien loupé.
Une qualité d'image juste potable (enfin bon, c'était de la videoprojection, pas du film), une projection en 4/3 d'une image 16/9, un son qui craque, et du personnel aimable comme une porte de prison.
J'aime pas faire de la mauvaise pub, m'enfin en tout cas hier soir à l'entrepot, c'était vraiment pas top.
Je veux dire, on a payé pour le film, ils sont payés (sans doute très mal, mais le problème est pas là) pour le projeter, si ça se passe mal ils doivent un peu s'attendre à ce qu'il y ait des critiques. Surtout que, en l'occurrence, c'était juste pour que la projection de la semaine prochaine se passe un peu mieux.
Mais bon, le présentateur qui ne s'aperçoit pas que c'est du 4/3 au lieu du 16/9, le projectionniste qui s'en aperçoit juste avant la fin et qui ne change pas le format d'image alors qu'il ne se gène pas pour ajuster le volume...
"ah oui mais moi je suis là 11h par jour et y'a pas le mode d'emploi sur la cassette".
Humph quoi.

Et au retour, alors qu'on se dépéchait pour attraper le dernier métro, un mec visiblement completement d'équerre qui nous saoule (enfin surtout Nacara en fait). Bref.

A part ça, j'étais quand même content de voir que y'avait salle comble, ca fait plutôt bizarre d'ailleurs.

Retour à la maison avec un salon encombré de corps (désolé pour le bruit à 1h du mat :) )

Et ce matin, même pas naze, me voilà à discuter au saut du lit technique, film et video avec maman. Et pas merci à mon cousin qui, au moment de mon départ pour le taf, met Amused to Death.
PAS MERCI DU TOUT :)

Corsac@11:32:49 (Echoes)

Le net me saoule.
Pas tout le net, non.
Juste quelques gamineries en fait. IRC, les blogs, les commentaires. Des gens qui prennent tout trop au serieux, ou qui obligent d'autres à prendre tout trop au serieux. Trop dramatique. Des gens qui savent pas vivre en communauté (sisi, j'insiste).
Il y a sans doute un juste milieu. Entre tout prendre à la légère (oui, il y a des conséquences à ce qui se passe ici) et tout dramatiser (relativisons, tout de même, ca reste le net, on y passe ses journées pour se détendre).

Oh et puis, par pitié, mélez vous de vos affaires, y'a suffisament à faire sans qu'en plus vous veniez vous occuper de celles des autres.

Corsac@19:33:41 (Echoes)

mercredi 07 juillet 2004 (1 post)
Une discussion super interessante hier soir. Manou & Arthur qui viennent diner à la maison, magret/lentilles à la hussarde sur le balcon avec du Marques de Caceres, et discussion.
Partis du mariage homosexuels pour devier sur pleins de trucs, c'était vraiment "instructif", et j'aurais bien aimé avoir l'avis de certaines personnes hier soir, mais bon, c'était pas vraiment le moment :)

Corsac@12:27:34 (Echoes)

jeudi 08 juillet 2004 (2 posts)
Un deuxieme post à venir, sur ce Paris Carnet.
Mais vraiment j'ai trop bu, et même si ca excuse rien, bah je voudrais m'excuser (publiquement) devant clim et Klaims (entre autres ?), pour la lourdeur de mon attitude ce soir.

humph.

Et sinon, et dans un tout autre registre, et vraiment rien à voir, je voudrais féliciter vraiment sincerement laet. Parce que, tout de même, même après tout ce temps, je suis fier de toi.

Corsac@00:44:17 (Echoes)

(le 2ème post)
Un paris carnet où, pour une fois, j'arrive super tôt. Quelques déboires avec les serveu(r|se)s qui n'étaient absolument au courant du débarquement des bloggeurs esseulés ce soir. J'avoue avoir émis l'idée que le mec avec un laptop en terrasse du Sous bock pouvait bien être un blogger, mais c'est en essayant d'expliquer à la serveuse ce que c'était que le Paris Carnet que c'est devenu sur.
Débarquement d'ina, clim, Mr_Peer, Nacara, Klaims, Maia, Lunar (dans le désordre sans doute), et pleins d'autres.
Au début en terrasse, histoire de profiter du beau temps d'hier soir et de retarder l'instant fatidique d'entrée dans le sous sol surchauffé et aquarium.
On finit par se décider tout de même, et effectivement c'est déjà la foire en bas, l'horreur pour réussir à manger avec les serveurs pas coopératifs.
J'ai pas trop eu le temps de rencontrer grand monde en fait, je suis resté en terrain connu.
A peine parlé avec Maia, croisé le regard de Solveig, putisé un peu avec michel_v, lourdé clim et Klaims, caliné Nacara, accueilli frouny avec bonheur, deprécié 20six avec kwyxz, le blogofight avec pivwan, resté baba devant le bonjour de Fleur ("toi, tu sens le root", j'ai pas su comment le prendre alors j'ai décidé de bien le prendre, j'ai souris bêtement et hoché la tête).

Au final une soirée beaucoup trop arrosée mais bien sympa tout de même. Mon estomac s'est bien vengé de la soirée que je lui ait fait passer.

Et dans l'histoire j'ai gagné un bracelet, finalement.

Les photos.

Corsac@22:37:16 (Echoes)

vendredi 09 juillet 2004 (1 post)
je veux me reconcilier avec iria
je veux que Solène ait l'iufm (à Rennes)
je veux faire une colloc avec Romaric l'année prochaine mais...
je veux que Solène reste à Rennes
je veux une pinte de tri à l'happy hours
je veux faire une colloc dans 1 an ou 2 avec ma grande soeur, mais si elle passe pas l'aggreg sinon elle va être chiante
je veux m'inscrire à l'ITHAQUE l'année prochaine pour pouvoir crier
je veux chanter autour d'un feu
je veux passer un weekend à Rennes
je veux voir Mes Souliers sont Rouges en concert.
je veux faire decouvrir Paris à des gens
je veux aller marcher un peu je sais pas où
je veux prendre un café avec laet
je veux pas aller faire les soldes demain mais bon va bien falloir
je veux dormir 24h
je veux faire des calins à Solène mais chut faut pas le dire
je veux faire des calins à Melina mais chut faut pas le dire
je veux faire des calins à pleins de monde en fait, mais chut faut pas le dire
je veux pas que les gens prennent mal ce post
je veux que Delphine elle aille bien, un peu, parce que saoule quoi

Corsac@23:36:33 (Echoes)

dimanche 11 juillet 2004 (1 post)
Ce soir, en allant prendre ma douche (oui parce que bon, si Flaoua m'a dit mercredi que je sentais le root, finalement c'est ptet que y'avait une raison, donc bon. Et puis faut aussi que je démèle ma tignasse de temps en temps, et oui, ca s'entretient ces troucs là), je me suis rendu compte d'un truc horrible.
Un truc qui va ruiner ma vie sexuelle inexistante, les filles me repousseront arrivées au moment fatidique, les gens me montreront du doigt dans la rue (ils ne se contenteront plus de rire en m'appellant Jesus), clim me roulera dessus en voiture.
C'est la fin.

J'ai du poil sur le torse.

Corsac@21:00:58 (Echoes)

lundi 12 juillet 2004 (1 post)
Avec mes manies de toujours aller bien, invariablement, je finis par avoir quelques soucis, finalement.
Non pas que j'aille mal, pas du tout en fait.
Mais juste, ma méthode pour y arriver c'est parfois de nier le fait que des choses puissent aller mal.
Plutôt que d'examiner ces choses là, de les prendre en compte et tout, je fais pas mal abstraction. Je fais pas ça à chaque fois, pour tout, mais pour certains troucs je crois que c'est comme ca que ça se passe, et c'est pas forcement bien.

Il faudrait mieux que je les prenne en compte, ne serait-ce que pour arriver à en parler.
Mais le soucis, ici aussi, c'est que en fait je sais pas forcement à qui en parler. Peut être aussi pour ne pas casser mon image de mec qui va toujours bien, après tout, je sais pas.
J'ai du mal à en parler ici, ca implique souvent d'autre gens et j'aime pas parler trop d'autres gens ici, surtout sans leur accord, et pis de toute façon, sans vouloir faire mon égocentrique, ca parle de moi ici, pas des autres, je veux pas m'immiscer dans leur vie à eux.

Y'a bien des gens avec qui j'ai envie d'en parler (dont certains avec qui je parlerai bien une nuit entière d'ailleurs), mais c'est pas forcement super pratique. Et pis j'ai envie de faire ca posément, pas à la va comme je te pousse au télephone ou sur le net. Et l'ennui, c'est que c'est des gens que je vois pas forcement souvent face à face.

Il y a des trucs qui me dérangent, des genre d'épine dans le pied, mais j'ai pas envie de laisser ces choses là me pourrir la vie, finalement.
Mais ces trucs existent, et après tout les ignorer c'est ptet pas un bon moyen pour les faire disparaitre...

Corsac@17:27:04 (Echoes)

mardi 13 juillet 2004 (2 posts)
Ça faisait longtemps que je l'avais pas vue écrire. Très longtemps, quasiment un an et demi je crois.
Elle n'écrit que quand elle va pas bien, finalement.
J'aime bien ces écrits là, j'aime bien ce style. Je connais ces mots, je les ai déjà entendu, lu.
Je ne suis pas forcement d'accord avec eux, mais ils me semblent familier. Je les respecte.
C'est ainsi qu'elle a décidé de vivre, et rien ni personne ne peut ni ne doit la contraindre à faire autre chose. Elle changera si elle l'estime nécessaire.
Le rôle des autres n'est pas facile, savoir conseiller sans imposer...
On ne sort pas intact de son contact. Et c'est tant mieux.
On s'y brule... ou pas.

Corsac@00:10:38 (Echoes)

Ils saoulent, tous ces lourds, avec leurs pétards et leurs feux d'artifices. A l'approche du 14 juillet, ca défile, ca pête, et ca va encore durer deux semaines après.
Mais, bordel, je veux bien qu'on me prouve le contraire, mais, a priori, je dirais qu'il s'en cognent comme de l'an 14 du 14 (hmh) juillet 1789. Je suis même pas sûr qu'ils sachent vraiment à quoi ça correspond.
Alors pourquoi _maintenant_? Pour faire comme tout le monde ? Parce que la France organise des festivités pour une revolution dont personne se souvient, ou presque ? Parce que ce sont des moutons ?
Voilà, les mecs, vous saoulez, et en plus c'est pas ça qui va faire accepter mes users virtuels mailman à postfix hein !

Corsac@22:37:22 (Echoes)

mercredi 14 juillet 2004 (2 posts)
[04:58:14] (astree): corsac est pas moche mais ne m'attire pas
[04:58:15] (astree): tu vois?
[04:58:25] (Insane): Ah bon ? Corsac n'est pas moche ? :p
[04:58:29] (astree): toi tu es beau c'est sur mais je craque pas sur toi
[04:58:43] (astree): non mais il a trop de cheveux et trop de barbe

OK.
Et bah tant pis pour 2005!

Corsac@09:50:39 (Echoes)

Un après midi qui aura mis du temps à s'organiser, les lose habituelles et tout, mais on a fini par reussi à se voir.
Parlé de tout et de rien, de la famille. Rattrapé le temps perdu dans les nouvelles.
Plus de trois ans. Pres de deux ans.
Déjà.
Le temps passe vraiment super vite, on a tous les deux des vies totalement differentes d'alors, et pourtant on a exactement les mêmes souvenirs d'alors, les mêmes choses nous marque, c'est fun.
Je l'ai trouvé grande, très grande. Bon c'est peut être à cause des deux ans et tout, mais quand même. Très sûre d'elle.
Enfin pourquoi pas après tout.

Dans tous les cas, ca m'a fait plaisir de te voir, \o/

Corsac@23:39:44 (Echoes)

jeudi 15 juillet 2004 (1 post)
En arrivant au taf ce matin, c'est le desert.
On est 4, deux commerciaux, deux stagiaires. Nos deux responsables de stages sont absents pour raison personnelles.
Ca fait just quand même, me retrouver bombardé responsable du pôle admin, pif paf. Bon a priori ca devrait pas être trop agité, m'enfin j'ai quand même une migration à faire demain, juste avant de prendre mon train pour Rennes, et quelque chose me dit que ca va foirer, loi de l'emmerdement maximum oblige.

Ah et, dans un autre domaine, j'ai vu dans le métro les pubs orange incitant à ne pas parler fort au téléphone dans le métro.
C'est malin ça, ils auraient pas plutôt pu s'abstenir de couvrir _aussi_ les lignes de métro, comme si on n'était pas déjà suffisament dérangé dehors =/

Corsac@10:21:58 (Echoes)

vendredi 16 juillet 2004 (1 post)
Bon bah *normalement* tout s'est bien passé, personne a encore appellé au secours en disant que plus rien ne marchait, et d'apres les logs ca a l'air de fonctionner.
De quoi ?
La migration DNS+DHCP windows->linux qui se passait ce soir, et que j'avais peur qu'elle me fasse louper mon train.

Maintenant, hop, je file l'attraper.

Bisous, bon weekend \o/

Corsac@17:31:18 (Echoes)

lundi 19 juillet 2004 (3 posts)
Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi sur mon chemin
Te dire que c'était pour de vrai
Tout ce qu'on s'est dit, tout ce qu'on a fait
Que c'était pas pour de faux, que c'était bien.
Faut surtout jamais regretter
Même si ça fait mal, c'est gagné
Tous ces moments, tous ces mêmes matins
Je vais pas te dire que faut pas pleurer
Y a vraiment pas de quoi s'en priver
Et tout ce qu'on a pas loupé, le valait bien
Peut-être que l'on se retrouvera
Peut-être que peut-être pas
Mais sache qu'ici bas, je suis là
Ça restera comme une lumière
Qui me tiendra chaud dans mes hivers
Un petit feu de toi qui s'éteint pas.


Jean-Jacques Goldman

Corsac@00:51:25 (Echoes)

Je ferme les differents terminaux, quitte IRC, ferme firefox et thunderbird. Attrape mon sac, jette un "au revoir et bon weekend". Je m'enfuis presque. Tout s'est bien passé, il serait dommage que je rate mon train maintenant.
J'arrive evidemment à la gare bien trop tôt, c'est à 30 secondes. Je bouquine des histoires de dame, d'auto, de lunettes et de fusil.
Le train est à la bourre, il est pas dans le bon sens, mais tout celà n'est pas bien grave, je suis en weekend, je vais bientôt les revoir.
J'observe autour de moi la foule qui piaffe d'impatience. L'heure du départ a sonné, le train n'est toujours pas là. Il se fait attendre, les gens s'assombrissent.
Je suis bien.
La dame fonce sur l'autoroute du sud.
Le train est mis à quai, il partira avec du retard, s'arretera plusieurs fois en cours de route.
Pour mon plus grand plaisir.
Le controleur se confond en excuse pour expliquer l'enchainement de circonstances qui a mené à ce que notre TGV ait un retard évolutif d'environ 30 minutes à l'arrivée.
30 minutes.
Il m'en faut 3 de plus pour finir mon livre. Impossible de le lacher, pas au moment critique, où tout s'explique.
Un quiproquo sur le lieu du rendez vous avec Delphine m'offre ces trois minutes.
Ouf, je l'ai fini ce livre. Je suis en weekend, je suis à Rennes.
Je vois Delphine.
Échanges de nouvelles, le groupe va bien. Il n'a pas beaucoup changé, en tout cas au niveau des capacités d'organisation.
Ca me fait du bien de retrouver ca aussi.
Passage chez Gpap, puis creperie (vivement qu'ils finissent le site de la Cib', parce que y'en a marre de la trahir pour des creperies moins bien).
Solène & Rom' debarquent à la fin du repas.
Ils m'ont manqué, eux aussi.
Passage à l'happy boire une pinte de tri, dont j'ai envie depuis 3 semaines. J'apercois le Pilou, mais à peine.
Rentrage chez Solène & Romaric. La voiture ne démarre pas, feux allumés, batterie nase. On pousse un coup, et titinela 309 barbu-mobile (c'est plus long tout de même) démarre. Un tour de rocade, histoire de la recharger, on passe à la piscine de Solène et à l'aeroport, fermé. Dommage, on aurait bien maté quelques avions :)
Samedi matin (l'empereur, sa femme et le p'tit prince...), temps maussade, chaud et lourd, comme tout le weekend finalement. Je me décide finalement pour les accompagner, avec les parents de Solène, road movie dans le nord de la Bretagne.
Cancale, la pointe du Grouin, la pointe de la vabre (fabre, varbe, .. ?). Des paysages enchanteurs, des palettes de gris/bleus superbes. Et la route, finalement. Rentrés par le chemin des écoliers, les deux autres dorment dans la voiture. Je somnole. J'adore voyager. Mon fantôme aussi d'ailleurs.
Barbecue du soir, puis on rejoint les autres chez le Pilou. Soirée un peu bizarre. Arrivés après tout le monde, on ne sait pas trop où se situer. Deux soirées mélangées, les amis de pilou et les amis du frere, pas très miscibles. On finira par une soirée massage.
Du coup, j'ai très peu vu le pilou, je lui ai même pas dit "au revoir" :/
Retour à la maison.
Dimanche matin (l'emp... non rien), encore une fois à l'arrache, on sait pas trop quoi faire, on veut faire quelque chose. Il pleut. Temps déprimant. Mais hop, on décide de partir dans le sud, à Vannes. Rendez vous sur le parvis de l'IFSIC, on regarde vaguement une carte, et direction l'Île aux Moines.
Encore de la route, mais j'aime ca. J'aime rouler droit devant et ne penser à rien, ne rien dire, juste écouter la musique, se sentir bien, avec eux.
Arrivés là bas, 3 minutes de bateau pour debarquer sur l'ile, ballade, pot, ballade. Rien de bien fondamental, mais bon.
Puis le retour, la creperie à nouveau. Rendu chèvre la serveuse.
L'heure fatidique arrive, Romaric m'emmene à la gare. Ca a été trop court, ca me manque déjà.
Vivement bientôt.

Ce matin, 3h à faire des upgrades, EE est une vraie fourmillière, et je ne suis pas reveillé.
J'ai fait un joli rève.

Corsac@14:31:59 (Echoes)

Tape sur nos systèmes
L'envie que tout le monde s'aime
Le soleil donne

Ce vieux désir super
Qu'on serait tous un peu frères
Le soleil donne

Le soleil donne
De l'or intelligent
Le soleil donne
La même couleur aux gens
La même couleur aux gens
Gentiment
Feel the fire in yout blood
Make believe we're all in love
In the sundance

You can dream the sweetest games
Hold hands around the flames
In the sundance
In the sundance
The gold keeps coming down
In the sundance
White's turning into brown
And rain don't stay around
Painting the town

We're just dancing
In the sundance


Nace el deseo
De quererse mas
Ole el sol

Oro intelligente
Alumbra la gente
Ole el sol

Ole el sol
A todo el mundo da
Ole el sol

Una tez morena
Una tez morena
Igual

lélé lélélé
Cuando cuando baila el sol
A sol mi piel morena tiene sabor.

Oh oh oh
La même couleur aux gens
Ioh. Ioh la même couleur aux gens

Oh oh oh
Just color me tomorrow


You can never stop the changing skies
Dancing in the sundance

L'envie que tout l'monde s'aime
Le soleil donne
Ce vieux désir super
Qu'on s'rait tous un peu frères
Le soleil donne

Le soleil donne
De l'or intelligent
La même couleur aux gens
La même couleur aux gens
Gentiment

Sundance, sundance, sundance
Sundance, sundance, sundance,

Oh oh oh oh
La même couleur aux gens
Oh oh oh la même couleur aux gens

Oh oh oh oh
La misma tez morena
Siento me siento pedacitos del sol

Oh oh oh oh
Just color me tomorrow


We've got children living in our eyes
Dancing in the sundance

Oh La même couleur aux gens
Oh oh oh du soleil, la reflection


A Mesma cor morena
E a cor do a mabrâ

With so love you ain't going far
Dancing in the sundance

Ioh ioh, la même couleur aux gens

La misma tez morena

Don't matter who you are
Dancing in the sundance

Oh oh oh La même couleur aux gens
Oh oh oh La misma tez morena
Oh oh oh Just color me tomorrow
Oh oh oh La même couleur aux gens
Oh oh oh A Mesma cor morena


Laurent Voulzy

Corsac@22:11:48 (Echoes)

mardi 20 juillet 2004 (2 posts)
Éprouvante, cette journée.
Entre les milliards d'upgrade ou c'est pas trop de taf mais repetitif, les clients qui cassent tout, Manu qui est pas là, les clients qui m'engueulent.
Et pis So qui sera pas à Rennes l'année prochaine, et pis ce mail dans ma boite, dont j'attend la suite avec une légère apréhension, finalement.
Je veux mon lit !

Corsac@19:14:26 (Echoes)

Tout est bien qui finit bien.
Maintenant, mon lit :>

Corsac@23:35:24 (Echoes)

mercredi 21 juillet 2004 (2 posts)
Ça m'a fait un bien fou de parler avec elle, finalement.
On aurait ptet du le faire avant, mais d'un autre côté là au moins tout est reflechi, c'est pas dis sous le coup de la colère, de l'émotion, etc..
Finalement, ca permet de tourner (enfin) la page.

Bonne route à toi, la louve, la fille du nord, la fille sans nom.

Corsac@11:05:34 (Echoes)

* tout le monde à Easter-Eggs sait que j'ai un blog, suite à un malencontreux posage de photos de trop bon matin. Enfin c'est pas si grave, j'en connais d'autres. Coucou tout le monde \o/
* j'ai des vacances cool (merci au dessus)
* si quelqu'un connait quelqu'un qui connait quelqu'un qui... bref, je cherche un appartement sur Rennes pour l'année prochaine (à partir d'octobre). Genre 3 pièces pour une colloc à 2, plutot centre ville ou Beaulieu. Et pas trop cher evidemment.
Si quelqu'un a ce genre d'offre, un petit mail :)
* je suis tout seul abandonné à la maison, bande de parents indignes :)
* je donne quelques raisons de se plaindre aux voisins
* bref, ça ca plutot bien \o/

[edit]
* je veux aller ! :/

Corsac@20:28:36 (Echoes)

jeudi 22 juillet 2004 (1 post)
Mais ça m'a fait rire:

Comme on lui demandait, mercredi, s'il redoutait les observations et les conclusions de la commission d'enquête, M. Bush a fait valoir que s'il avait eu "le moindre soupçon" de ce qui se préparait, au printemps et à l'été 2001, il aurait "remué ciel et terre pour protéger l'Amérique". "Et je suis certain que le président Clinton aurait fait de même", a-t-il ajouté, se mettant ainsi au diapason du style consensuel de la commission.

Corsac@14:28:43 (Echoes)

samedi 24 juillet 2004 (2 posts)
Un peu de ménage dans les liens, et rajout de MissPaNet, DDQ et Jaenada.
MpN parce qu'elle me reconnait dans la rue en étant trop timide pour m'aborder, DDQ parce que j'écris dedans après tout
Jaenada parce qu'il fait mouiller anna alors rien que pour ca hein, il mérite. Ah et puis parce que j'ai adoré le Chameau Sauvage aussi ptet.

Corsac@16:40:56 (Echoes)

Il parait que dans le monde tout le monde est relié à tout le monde via 3 personnes. Ou 8, je sais plus, et c'est pas le problème.
Sur le net, c'est encore moins, et c'est pas les communautés genre Orkut, .node ou parano qui nous l'ont fait découvrir.
En effet, rare sont ceux qui n'ont pas experimenté le small world effect en croisant au détour d'un chan irc, d'un blog, un forum..., quelqu'un qu'il connaissait déjà, que ce soit sur le net ou (plus rare tout de même) en vrai.

Ca en devient limite oppressant, je trouve. Cette impression que tout le monde se connait, qu'il n'y a plus d'évolution, qu'on ne peut plus découvrir personne.
Oh, c'est une impression fausse, on découvre toujours des gens. Mais à force de retrouver des gens, on fini aussi par se replier sur soi même, comme sans doute toutes les communautés. Mais comme tout ce qu'il y a sur le net, ça va beaucoup plus vite.

Ca me stresse depuis déjà un certain temps, en fait depuis que les kibezki sont vraiment partis en sucette sur #azerty, ca fait donc pas loin de 3 ans.
Les histoires tournent sur elles mêmes, les rumeurs se créent très vite, se developpent, se propagent, tout très vite.

Ca en devient parfois malsain je trouve, ce microcosme fermé sur lui même, qui ne se renouvelle plus, où très peu.
Pourtant, on pourrait sans doute, je pourrais sans doute faire ce qu'il faut, mais ca me dépasse je crois maintenant. Il est toujours plus facile de stagner que d'aller de l'avant sans doute.

Mais le problème est general là, il ne se limite pas à telle ou telle "communauté" online qui prendrait trop d'ampleur. Changer de communauté ne suffirait pas.
J'y accorde peut être aussi trop d'importance (comme beaucoup de monde, peut être).

Du coup, en ce moment, tout en voyant avec plaisir les gens "online", j'ai moins envie de batir des relations avec eux. Envie de plutôt me consacrer à ceux que j'ai connu sans aucun rapport avec le net.
Pour ne pas retomber au détour d'un chemin sur une tête déjà connue.
Evidemment ca peut arriver aussi en vrai, faut pas se voiler la face.
Néanmoins, je pense que c'est beaucoup beaucoup moins fréquent.
Et puis, à force, ils me paraissent plus "vrais". Le net c'est bien pour y passer le temps à raconter du bruit sur irc, j'ai besoin de mon blog et je suis content que des gens le lisent.

Mais je n'ai plus vraiment envie d'investir dans des relations "serieuses" avec des gens rencontrés sur le net. (en même temps, suis-je vraiment capable d'avoir des relations serieuses, bonne question aussi :) ).

Ceci dit, ce post ne doit pas sonner comme un adieu, surtout pour les gens que je cotoie regulierement, sur les blogs, #echoes ou ailleurs. Vous faites déjà partie de ma vie, et j'ai aucune envie de vous perdre.

Juste envie de me consacrer un peu plus à une part de moi qui n'a pas de rj45 à la patte.

(encore que...)

Corsac@20:52:25 (Echoes)

lundi 26 juillet 2004 (2 posts)
Saoule hein, moi j'aurais voulu qu'elle vienne. C'est la défection de toute la famille royale pour cette semaine.
Bon ok ca avait jamais vraiment été organisé cette histoire, donc faut pas s'étonner, et puis elle s'est (enfin je l'ai) rajouté dans l'histoire à la derniere seconde, donc forcement ca fait un peu cours.
Mais gni quoi :/

Corsac@00:02:36 (Echoes)

J'aime pas le dernier post.
Je vais pas l'effacer parce que j'aime pas trop effacer des posts, parce que au moment ou je l'ai commis je devais bien l'aimer sinon j'aurais pas cliqué sur "valider" et puis parce que sinon ce présent post à plus de raison d'être.

Je l'aime pas parce qu'il est (in)volontairement cryptique, alors qu'il ne devrait pas. Et puis j'aime pas son style.
En fait il aurait du être:

J'avais dans l'idée d'organiser une semaine sur Paris avec les gens que j'aime bien à Rennes depuis super longtemps. On en avait déjà parlé avec Romaric & Solène au retour du WEI, l'année dernière, puis avec Delph & Pilou.
Y'avait juste eu des mots en l'air, mais à la fin de l'année j'ai eu envie d'organiser un truc. Une "grosse" soirée, et une "petite" semaine.
La soirée n'est pas encore organisée, mais la semaine, j'avais tout de même commencé à m'y mettre.
Et puis..
Pas de réponse du Pilou, Melina peut pas alors que j'aurais vraiment aimé la voir, Solène ne sait pas encore trop, bref c'est la lose de ce côté là. "Au pire", on se retrouvera à 3 et je sais qu'on tripera bien, mais quand même c'est dommage d'avoir une équipe ebrechée.
Une prochaine fois je m'organiserai mieux, plus à l'avance et tout, mais j'ai tout de même pas l'impression d'avoir vraiment losé à ce niveau là, en fait. Juste les gens ont d'autres occupations (sans aucunement parler de préferences d'ailleurs), et là, ça tombe mal.
Sauf que c'est le seul moment possible, et que j'ai posé mes vacances en fonction de ça...

Corsac@10:21:58 (Echoes)

jeudi 29 juillet 2004 (1 post)
(donc maman, t'es prévenue, ne le lis pas. j'imagine bien qu'avec une entame pareille tu vas sans doute pas pouvoir t'en empecher, mais au moins je t'aurais prévenu).

Donc.
J'y pense en ce moment, ça m'a traversé l'ésprit, mais "souvent", je fais des bilans.
Sans toutefois être pessimiste, je me dis "et si tout s'arrétait là, ce soir" (oui parce que en general j'y pense juste avant de m'endormir, ou alors quand je suis en voiture. Pourtant j'ai pas la phobie de la voiture...).
Donc, voilà, si jamais tout s'arrétait ce soir, si jamais je me reveillais pas le lendemain, si jamais on se plante dans un platane, quoi ?
Est ce que j'accepterai que ca se termine comme ca ?
Est ce que je laisserai des trucs en plan ?
Etc..

En general, j'ai pas vraiment de problème, même si j'en ai pas super envie, je me dis que je suis content de ce que y'a derrière moi.

Pourtant d'habitude c'est pas mon truc les bilans, mais en fait, bizarrement, bah ca m'arrive en fait assez souvent d'y penser, juste comme ca.

Le truc, c'est que, à ne pas laisser de trucs en plan j'ai un peu l'impression de ne rien faire, ou de ne pas avoir de projet en cours. Ce qui en fait est faux, juste ca me dérange pas de les laisser derrière.

Et, au final, je m'aperçois que dans ces moments là je suis super égoïste, juste pour me rassurer je crois. Pour m'épargner une "peine" de laisser des choses en plan et d'avoir le "courage" de renoncer à tout.

Bizarre, vraiment, comme reflexion...

(je t'avais prevenu hein...)

Corsac@11:07:30 (Echoes)

samedi 31 juillet 2004 (2 posts)
ELLE VIENT \o/
(enfin heu, croisons les doigts tout de même, m'enfin cfp !)

Corsac@11:03:28 (Echoes)

Faut pas me laisser aller à la fnac.
10 minutes, 72€. Mais je regrette pas:
* Massive Attack - Protection
* Massive Attack - Mezzanine
* Massive Attack - 100th window
* Mes souliers sont rouge - 5
* 3 Chameau Sauvage
* le Cosmonaute

Ca faisait longtemps que j'avais envie de m'acheter les Massive Attack, et puis le Mssr, si on va au concert faut bien que je rattrape mon retard. Et ca fait aussi partie de mon projet d'acheter les cd des groupes que j'aime bien, pour me réapproprier les objets, parce que j'aime bien les cds, que j'aime bien notre chaine...
J'ai ragé en arrivant à la maison quand même, parce que 100th window est copy controlled et que je vais quand même les passer en ogg, pour les écouter quand j'ai mon portable mais pas de chaine.
Enfin je pense que je vais pouvoir enlever l'étiquette copy controlled, vu que cdrecord s'en tape, et que j'ai les ogg tout chauds sur mon disque...

Je connaissais que peu de chansons de Protection en fait, et je l'aime bien tiens. Eurochild m'a surpris parce que je connaissais Euro Zero Zero, la version du Maxi Single Teardrop (que j'ai pas acheté et que j'aurais du :/ ), mais vraiment il est cool.
Mezzanine et 100th window je les connaissais. Mezzanine, toujours aussi noir et pénetrant, miam.
100th window, tellement de souvenirs. Celui là c'est vraiment *notre* album.

Et puis les Chameau Sauvage, pour maman, pour Claude. Et un cadeau aussi, pour eux, parce que j'ai envie de leur faire découvrir, mais ils le savent pas encore, alors chut.

Et avec de la chance, et si tout se passe bien (enfin c'est pas sur, vu comment tout bouge en ce moment, mais si c'est possible je vais carrement tripper), je vais ptet réussir à enfin voir Archive en concert. Et en pack avec Massive Attack. Rien que ca.
Comment je vais pleurer je crois si j'y vais... :)

Corsac@20:14:43 (Echoes)

Images
Stats
  • 1512 posts
  • 6216 jours
  • 0.24 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop