Echoes Corsac.net - Echoes camshot
jeudi 02 décembre 2004 (2 posts)
Et hop, le voilà qu'il est passé. Un concert somme toutes pas mal différent de celui de Colmar. Une salle qui n'a rien à voir, le chanteur n'était pas là, mais il y a eu le renfort d'une nana qui n'était pas là l'autre fois, un public sans doute moins acquis, à la limite de la grossiereté parfois, qui donnait l'impression de n'être là que pour Again sans être capable d'apprecier les autres chansons. Vraiment entendu pendant le concert "de toute façon c'est médiocre", pas mal de papotages... "si ca vous embete qu'il y ait un groupe sur scène pendant que vous papotez vous pouvez sortir hein".
J'aime beaucoup le mec qui me répond "j'ai bien le droit de discuter avec mes potes".
Ouais connard. Boulevard Rochechouard. Allez, dehors, laisse ceux qui apprecient la musique profiter du groupe.

Pas de Waste ni de Noise, mais Fuck u, Pulse, Meon, Again, Finding it so hard avec le délicieux enchainement avec Fool, qu'ils ont respecté pour ma plus grande joie.

Ils faisaient plaisir à voir sur scène, c'était vraiment juste dommage qu'une partie du public soit venue là juste pour s'abriter du froid, et que la dynamique n'ait pas été un peu plus elevée, on avait parfois l'impression que tout ça était un peu écrasé.

Un putain de bon moment quand même :)

Corsac@00:41:00 (Echoes)

Aurore avait raison, en ce moment on a tous bien besoin d'une épaule amie sur laquelle se reposer. Qu'on s'en rende compte ou non, qu'on se l'avoue ou non, que ca soit enfoui à l'interieur ou que ca explose en larmes qui sortent toutes seules, on est pleins en ce moment à avoir besoin de ça.
J'ai un peu l'impression d'en avoir moins besoin que les autres en ce moment, ou alors c'est mon côté saint bernard. Mais je mets ca de côté, ca attendra... Mais je n'ai que deux épaules, et je peux pas arracher les mots de la bouche. Je fais ce que je peux, mais je ne peux rien tout seul, finalement...

Corsac@01:57:57 (Echoes)

vendredi 03 décembre 2004 (2 posts)
De :

Si y'a bien un truc qui m'a personnellement déçu pendant ce concert, c'est pas le groupe. C'est le public. Autour de moi j'ai entendu des gens discuter pendant tout le concert, il a fallu leur demander de se taire, et encore il m'a repliqué "qu'il avait bien le droit de discuter avec ses potes".

Pendant un concert...

j'ai aussi entendu derriere moi des gens crier "c'est médiocre" et "on aurait du inviter la starac".

Un public comme ca, je comprend qu'ils aient ptet pas eu envie de rester plus longtemps. L'absence de Craig doit pas leur être facile à eux non plus, et arriver à faire quand même un show, et qu'en plus (personnellement) je trouve très réussi, bah il fallait le faire.

J'ai un peu eu l'impression que, autour de moi, les gens n'étaient venus que pour Again, sans rien connaitre du reste ni être capable de les apprecier.

J'étais peut être très mal placés hein, notez bien, mais j'ai vraiment trouvé ca dommage de la part d'un public. Qu'il soit pas acquis dès le début, qu'il faille le convaincre, soit, c'est aussi l'enjeu du groupe. Mais autant de résistance, vraiment...
Et puis si ca vous plaisait vraiment pas, il me semble que vous pouviez partir et laisser les autres écouter, non ?

Corsac@10:51:14 (Echoes)

Bon, un vague leger changement sur le layout. Accessoirement, en fond, je suis passé en xhtml 1.0 strict. Aucun interêt quoi, j'avais juste du temps à perdre.
Bientot le retour du <this_tag_stands_for_not_being_w3c>

Corsac@15:37:44 (Echoes)

dimanche 05 décembre 2004 (2 posts)
C'est super rare qu'on recoive des gens à diner à la maison, ca doit arriver une fois par an, et encore.

Ce soir, c'était des potes de papa, Mathieu et Céline. Comme d'habitude, musique, test de la chaine, écoutes... Et ca a dérivé au repas sur les questions existentielles. Une discussion finalement interessante et bizarre, limite débat d'idée, sauf que c'était appliqué, et sur une situation concrète. Une discussion que j'aurais bien aimé avoir avec mes parents à l'époque ou j'étais avec iria, d'ailleurs, ca aurait été enrichissant aussi je pense.

Corsac@01:49:38 (Echoes)

J'aime pas quand elle me traite de "bouffon" puis qu'elle se barre "en claquant la porte" sans que je sache si c'est ironique ou pas.
J'aime pas quand on raccroche parce que je dois aller faire un truc ou parce qu'elle doit en faire un autre, qu'on se dit "on se rappelle dans la semaine" tout en sachant que ca sera sans doute plutôt dans 3 ou 4.
Mais j'adore pouvoir la lire raconter ses histoires, j'adore pouvoir manger un sandwich avec elle à l'arrache dans un square à montparnasse que je n'oublierai sans doute jamais, j'adore passer du temps au téléphone avec elle (et dieu sait que j'aime pas le téléphone).
Elle me manque un peu, finalement. Mais c'est d'autant meilleur quand on se revoit.

Elle, par contre, c'est different. Je lui parle comme s'il ne s'était rien passé, comme si on était potes, comme si on se connaissait bien. Parfois j'arrive presque à le croire. Sauf que non, c'est pas exactement ça. C'est même totalement different. J'ai pas spécialement envie d'en parler avec elle, ca viendra peut être plus tard, pour l'instant je laisse ces instants arriver, tranquillement, doucement. Ça me fait plaisir. Ça ne pourra jamais être comme c'était avant, puisqu'il n'y a pas eu d'avant. Peut être qu'un avant est en train de se créer, je sais pas. Je ne sais pas non plus si on peut s'apporter beaucoup de choses actuellement.
Elle me manque un peu, finalement. Mais il me semble qu'il est encore trop tôt.

Corsac@02:42:58 (Echoes)

jeudi 09 décembre 2004 (3 posts)
Trouvé chez kwyxz.

1. Lancez votre lecteur de musique préféré
2. Chargez la totalité de votre collection de mp3 dessus
3. Appuyez sur la touche random
4. Dîtes la liste des dix morceaux qui apparaîssent (avec l'interprète), tant pis si c'est la honte. Oui, on ne zappe pas ce morceau des Carpenters qui réduira à néant votre crédibilité. C'est le moment d'une totale honnêteté musicale. Vous pouvez mettre la liste en commentaire, ou poster la liste sur votre propre blog ou journal et mettre le lien en commentaire.
5. Si vous tombez sur le même artiste deux fois, vous pouvez zapper la seconde (ou troisième, ou...) occurence. Vous n'êtes pas obligé néammoins.


Moi personnellement je trouvais que 10 chansons c'était pas assez, donc j'ai fait avec 20.

1:Soldat Louis - Auprès de ma bande
2:Blackmore's night - The time they are a'changing
3:Metallica - Bleeding me
4:Merzhin - Et toi et moi
5:Massive Attack - Antistar
6:Jean Jacques Goldman - Petite fille
7:Gilles Servat - La blanche hermine
8:Roger Waters - Pigs on the wind (Part 1)
9:Alain Souchon - Ultra moderne solitude
10:Massive Attack - Euro zero zero
11:Metallica - Battery
12:Matmatah - Il fait beau sur la France
13:Peter Gabriel - With this love
14:Jean Jacques Goldman - Veiller tard
15:Led Zeppelin - Ramble on
16:Bloodhound gang - Fire, water, burn
17:Mes souliers sont rouges - Nuit humide
18:Massive Attack - Eurochild
19:Pink Floyd - Brain damage
20:Nightwish - Stargazers


Corsac@10:51:33 (Echoes)

Bravely I look further than I see
Knowing things I know I cannot be, not now
I'm so aware of where I am, but I don't know where that is
And there's something right in front of me and I

Touch the fingers of my hand
And I wonder if it's me
Holding on and on to Theories of prosperity
Someone who can promise me
I believe in me

Tomorrow I was nothing, yesterday I'll be
Time has fooled me into thinking it's a part of me
Nothing in this room but empty space
No me, no world, no mind, no face

Touch the fingers of my hand and tell me if it's me
Holding on and on to Love, what else is real
A religion that appeals to me, oh
I believe in me

Can you turn me off for just a second, please
Turn me into something faceless, weightless, mindless, homeless Vacuum state of peace

On and on and on and on and on and on and on and on
I believe in me
On and on and on and on and on and on and on and on
I believe in me

Wait for me, I'm nothing on my own
I'm willing to go on, but not alone, not now
I'm so aware of everything, but nothing seems for real and
As long as you're in front of me then I'll

I watch the fingers of our hands
And I'm grateful that it's me
Holding on and on and on and on and on and on and on and on and on and on
I believe in me

I'm willing to go on but not alone, not now
I'm so aware of everything


K's Choice - Believe

Et pourtant, j'aime tellement quand elle met sa main dans la mienne...

Corsac@10:54:22 (Echoes)

Moi: Bonjour, je voudrais une boîte d'aspegic 1000, une boîte de doliprane, une boîte de nurofen
Pharmacienne: Heu, vous les prenez pas tous en même temps hein !

Hier soir, en rentrant à la maison, la pharmacie était déjà fermée, mais j'avais déjà un leger mal de tête, je me suis dit "ca passera". En me couchant, j'avais déjà une barre entre les deux tempes. J'ai réussi à m'endormir vers minuit, mais 2h plus tard je me suis reveillé avec une douleur qui me vrillait la tête, la nuque contractée, avec des sueurs froides de partout.

J'ai du passer 1/2h à chercher un anti-douleur dans la maison, mais j'ai rien trouvé (et dire que je cherchais un tube d'efferalgan alors qu'il avait une tablette de nurofen dans la poche de sa veste :/ ). Le temps de me ballader à moitié dans le gaz avec toujours ma barre dans la tête, de couper le chauffage et d'ouvrir la fenêtre en grand parce que j'étouffais, de pas réussir à vomir vu que j'avais rien dans le ventre...
J'ai finis par me recoucher, sans trouver de position où je me detruisais pas les tempes ou la nuque...

Et puis je me suis reveillé ce matin, vers 7h, naze, mais la tête libre. J'ai pas trop compris pourquoi, mais putain, ça faisait du bien.

Et du coup, pour plus jamais me retrouver dans ce genre de situation, j'ai fait une razzia à la pharmacie...

Corsac@11:35:25 (Echoes)

lundi 13 décembre 2004 (2 posts)
Vendredi soir je crois, en rentrant, j'ai eu une crise. J'ai essayé de faire fonctionner correctement alsa histoire de pouvoir jouer en même temps Archive - Michel Vaillant - 01 - Le Mans par rhythmbox, totem, mplayer, xmms et vlc.
(oui, faut pas se poser de questions, j'ai des crises comme ça parfois).

J'ai fini par réussir, et du coup j'étais tout content en me couchant. Et le lendemain matin, quand j'ai allumé la musique, tout fier, je me suis rendu compte que de toute façon les 5 morceaux en même temps ne se jouaient que sur l'enceinte de gauche...

Et oui, après 7 ans de bons et loyaux services, un des amplis des enceintes vient de me lacher. C'est triste, je sais pas si je vais réussir à faire mon deuil, mais il va bien falloir passer à autre chose. En attendant, je survis avec les enceintes de Rom et avec uniquement le canal gauche des miennes. C'est assez perturbant d'ailleurs Noise avec que la moitié du son. Faudrait ptet que je songe à trouver la balance histoire de tout mettre à gauche et avoir au moins de la mono...

Corsac@13:43:02 (Echoes)

Un genre de "pfff", mais puissance 10.
Je sais pas quoi faire. Entre ce que le bon sens me dit, ce qu'elle me dit, ce que mes sentiments me disent, ce que je constate, tout ça fait un noeud, je vous raconte pas.
Et effectivement, le meilleur à faire serait peut être de trancher le noeud, histoire que ça s'arrête.

Finalement, heureusement que les vacances arrivent, ca va se décanter un peu et on verra à la rentrée ce qu'il se passe, parce que là j'ai un peu l'impression d'être une aiguille posée sur le pôle sud. Et ça souffle froid par là bas...

Corsac@13:45:03 (Echoes)

mardi 14 décembre 2004 (1 post)
Y'a une dame qui est sure que tout ce qui brille c'est de l'or
Et elle achète un escalier pour aller au ciel
Et quand elle arrive là bas elle sait que si les boutiques sont fermées
D'un mot elle peut avoir ce pourquoi elle est venue

Et elle achète un escalier pour aller au ciel

Y'a un signe sur le mur mais elle veut être sûre
Car parfois les mots ont plusieurs sens
Dans l'arbre près du ruisseau un oiseau chante
Parfois toutes nos pensées sont mal interpretées

Et elle achète un escalier pour aller au ciel

Une sensation me vient quand je regarde à l'ouest
Et mon esprit pleure pour partir
Dans mes pensées j'ai vu des anneaux de fumée dans les arbres
Et les voix de ceux qui regardent

Et elle achète un escalier pour aller au ciel

Et on chuchotte que bientôt, si on appelle en choeur
Alors le joueur de flûte no menera à la raison
Et un nouveau jour viendra pour ceux qui durent
Et la forêt fera écho au rire.

Et je m'en interroge


S'il y a un mouvement dans votre haie
Ne vous alarmez pas
C'est juste un nettoyage de printemps pour la Reine de Mai

Oui deux chemins sont possibles
mais à la longue
Il est toujours temps de changer de route


Ta tête bourdonne et ca ne partira pas car tu ne sais pas
Le joueur de flûte t'appelle à le rejoindre
Chère Dame n'entendez vous pas le vent souffler, et ne savez vous pas
Que votre escalier repose sur du vent qui murmure


Et tant que nous avançons sur la route
Nos ombres plus grandes que nos âmes
Là marche une dame que nous connaissons tous
Qui brille de blanc et veut montrer
Comment tout devient toujours de l'or
Et si vous écoutez bien
Le bruit viendra enfin à vous
Quand tout est un et un est tout
Etre une pierre et ne pas rouler
Et elle achète un escalier pour aller au ciel

Y'a une dame qui est sure que tout ce qui brille c'est de l'or
Et elle achète un escalier pour aller au ciel
Et quand elle arrive là bas elle sait que si les boutiques sont fermées
D'un mot elle peut avoir ce pourquoi elle est venue

Et elle achète un escalier pour aller au ciel.


Librement massacré de Led Zeppelin - Stairway to heaven

Corsac@13:34:17 (Echoes)

mercredi 15 décembre 2004 (1 post)
C'est relativement rare que je crache mon venin ici finalement. Ca arrive de temps en temps, parce que voilà, j'ai besoin de me lacher et que naturellement c'est ici que j'ai tendance à le faire.

Mais ça va mieux.

En ce moment l'IFSIC j'ai l'impression que y'a pas de vie. Je sais pas si c'est le temps (surtout avec le brouillard), la fatigue, le besoin de vacances, la lassitude, les exams ou le tout réuni, mais j'ai l'impression que les gens sont en hibernation. Les gens ne vivent pas, ils survivent en attendant vendredi, sans bouger, en attendant que ça passe. J'ai cette impression là pour moi aussi.

Petit à petit je suis en train de repasser dans cet état qui déplaisait tant à laet et à Eled', ou les choses passaient sur moi sans m'atteindre, un état de wait & see. Je regarde ce qu'il se passe autour de moi, sans que ça me touche. Indifferent.

Je sais que c'est dangereux comme état, je le sais car j'en ai été plus ou moins la victime ces derniers jours. Mais du coup je me laisse un peu embarquer dans le flot. J'ai l'impression de m'être endormi dimanche soir et de n'être toujours pas reveillé. Toujours à moitié dans le gaz.


Ca me fait un peu peur aussi. Et le fait d'avoir un peu peur me fait un peu peur.
Oui je sais, c'est un peu compliqué, voire recursif.
C'est peut être la derniere année ou j'ai des vacances d'étudiant, donc va bien falloir que j'apprenne à gerer les longues periodes sans vacances sans être crevé comme je le suis là, et ça me fait peur.

Mais le fait de me rendre compte que ça me fait peur, ça me fait aussi penser que c'est une des premieres fois que j'y pense vraiment (vous suivez toujours là ?), et que bah c'est que je commence à accepter le fait que bientôt, étudiant, c'est fini.
Et saoule quoi, c'est bien étudiant quoi :)

Corsac@14:23:04 (Echoes)

vendredi 17 décembre 2004 (3 posts)
C'est quand même compliqué.
Y'a des fois où je suis trop tendre, ou je devrais me montrer plus dur, pas hésiter à la faire crier un peu. Où je devrais la forcer à faire ce que je veux, la dompter sous mon pied, sans écouter ses plaintes. Lui montrer que c'est moi qui commande et qu'elle n'a pas son mot à dire.
D'autres moments où, au contraire, il faudrait que je sois doux avec elle, que je fasses des gestes lents et calculés, pour qu'elle réagisse bien, sans à-coups, qu'elle se montre docile et qu'elle ne râle pas.

C'est pas facile à gerer, mais je progresse petit à petit.

Bientôt je commence les crénaux.

Corsac@13:54:19 (Echoes)

Mercredi c'était l'anniversaire de Rom'. Du coup, hier, on avait préparé une petite surprise, quand même, c'était bien la moindre des choses. Comme toujours, tout préparé dans son dos, prévenu les gens d'être là vers 19h30 histoire que les premiers arrivent vers 20h.
Bon evidemment, l'ennui, c'était que à 19h30 le susdit principal concerné n'était toujours pas là, et aucune idée de l'endroit où il peut être. Du coup, coup de fil tu reviens tout de suite et tu poses pas de question. Et hop, soirée galettes et pochtronnage, fêtage de vacances pour certains, fêtage de veille d'exams pour certains autres (hum hum).
D'un commun accord avec Romaric, on en a profité pour decreter que ca serait aussi notre pendaison de cremaillère, même si, dans le sens strict du terme, on n'a toujours pas de cremaillère vu qu'on a toujours pas de quoi faire la cuisine.
Mais bon, tant pis, on fait jamais rien comme tout le monde, y'a pas de raison que ça change.

Une soirée bien agréable, avec une Delf qui avait le sourire et des couleurs (bon on dira pas qu'elle était aidée par le vin rouge hein), un Rom' qui a eu droit à un jeu de palet breton, histoire de pouvoir faire des tournois, une cuisine trop petite ou on s'est entassés à 12, des acrobaties pour pouvoir faire le tour et aller changer la musique, une Aurore avenante comme jamaisd'habitude, un Julien qui dessine Rom tout carré, et pleins de photos que j'ai oublié de rappatrier sur hidalgo donc que vous aurez demain ou dimanche.

Et sinon, ouf, enfin les vacances \o/

Corsac@14:01:26 (Echoes)

Et oui, d'après ce que j'ai compris (vu que j'ai séché la soutenance pour préparer l'anniversaire de Rom, désolé), le chaton satanique est maintenant docteuse, et va donc se trimballer en permanence en blouse avec rien en dessous.

Félicitations, et promis on se fait un Rennes-Couleur-Café-Curly-Carnet à la rentrée, genre le 1er mercredi du mois au hasard :)

Corsac@14:05:34 (Echoes)

dimanche 19 décembre 2004 (1 post)
Au départ, c'était plutôt une bonne idée. Partir samedi soir, pour éviter les bouchons du samedi et les trains bondés, faire le voyage dans la nuit pour pas perdre trop de temps dans le voyage lui même, passer 24h à Rennes en vacances, tranquillement, et rentrer avec Delf.

Oui mais.

Tout s'est pas exactement passé comme prévu, finalement. (mais, non Delf, t'excuse pas, j'aurais parfaitement pu m'organiser autrement aussi hein =x ). Du coup, bah 24h à glander à Rennes et la route le samedi soir à des horaires pas possibles.

Mais du coup, bah c'était sympa ce trajet, avec personne sur la route, la nuit, dans notre cocon bien protegé.

J'ai bien aimé l'arrivée à 4h du mat', de pouvoir se garer _devant_ la maison (je veux dire, c'est la premiere fois en 21 ans qu'on peut se garer sur l'avenue...), trouver papa en pleine insomnie pour nous accueillir.
Et puis la laisser repartir pour 400km, vers l'AllemagneAlsace. En stressant forcement parce qu'elle a pas voulu dormir un peu avant de reprendre la route. Et attendre le message du lendemain matin, rassurant.

Finalement, c'était quand même bien sympa, sur la fin. Je referai ptet pas comme ça une prochaine fois juste :)

Et maintenant, petit à petit, je rentre et je me détache de Rennes. Je me mets dans l'ambiance LA Trip et la maison, et on écoute Selling England by the pound, et la maison est bien chaude.

C'est bien agréable de se retrouver. Et dans 3 jours, dépaysement total...

Corsac@13:27:35 (Echoes)

lundi 20 décembre 2004 (1 post)
Bon, à partir de demain, sans doute moins de posts ici (si c'est possible, pendant genre 10 jours).
Départ pour Los Angeles faire un coucou à ma soeurette adorée. J'aurais sans doute de quoi poster, mais ca sera sans doute plutôt , section LA-Trip. Je mettrais sans doute aussi des photos au fur & à mesure si j'ai le temps.

Bref, bonnes vacances, et moi je vais faire mes bagages (pff)

Corsac@14:47:24 (Echoes)

mardi 21 décembre 2004 (2 posts)
Ais-je revé ? Etais-ce la réalité ? Je suis souvent réveillé au petit matin ces jours ci, et j'ai une affection pour 4h. Juste un épisode dans ma nuit, à peine different des rêves que j'ai eu avant et après.
Et pourtant, j'ai besoin de croire que ce n'est pas juste un rêve.

A bientôt, et merci pour le son de ta voix.

Corsac@06:17:41 (Echoes)

Aujourd'hui, les jours rallongent \o/

Corsac@06:42:43 (Echoes)

vendredi 24 décembre 2004 (1 post)
Profiter au maximum du voyage. Ne pas souffrir des liens étirés à l'infini. Juste être là, absorber toutes ces nouveautés, se gorger de lumières, de sons, penser à tout ça en laissant de côté la grisaille rennaise.

Et au bout de la Santa Monica's Pier, en regardant des dauphins, sur Mulholand Dr., quand ma soeur me montre Orion, penser à elle.
Avec le sourire.

Corsac@17:11:43 (Echoes)

Images
Stats
  • 1512 posts
  • 6064 jours
  • 0.25 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop