Echoes Corsac.net - Echoes camshot
mardi 01 mars 2005 (1 post)
korsak by Trem_r

Vaurien !

Corsac@17:19:02 (Echoes)

mercredi 02 mars 2005 (1 post)
Une ambiance bizarre, hier, après les soutenances de projet. Du collegien post conseil de classe, avant les vacances d'été. Mais surtout des gens qui se rendent pas trop compte. Fini les cours (au moins pour le DIIC).
Certains sont déjà en stage, d'autres commencent dans 3 semaines (*sifflote*). Mais ca faisait un peu désoeuvré hier soir. Un peu on sait pas quoi faire maintenant qu'on va plus en cours.
La soutenance en elle même s'est bien passée, à part qu'on a mis deux fois plus de temps que ce que l'on aurait du, mais bon on avait quasiment deux projets en un, fallait bien tout expliquer. Bon ceci dit je crois qu'ils ont pas trop apprécié, mais bon on verra bien.

Une petite soirée avec Pilou au St Melaine, histoire de fêter dignement la fin des coursle début des vacances, encore une fois un bar qui fait mal aux yeux, surtout avec les joueuses de Go. Ca donne envie d'apprendre :]~

Et hop, ce matin, 2h de conduite, je me reveille, tout est blanc, et j'ai jamais conduit sous la pluie, alors la neige hein... En fait tout s'est bien passé. C'est marrant d'ailleurs (et finalement logique), à chaque fois que je fais une pause dans l'apprentissage de la conduite (genre la semaine de vacances à Paris), quand je reviens je suis plus à l'aise. Bref, ça se passe vraiment de mieux en mieux.

Corsac@12:37:25 (Echoes)

jeudi 03 mars 2005 (1 post)
Ca fait bizarre de retrouver quelqu'un trois ans après. Trois ans c'est long à nos ages, et en même temps c'est rien du tout.

J'en ai beaucoup rêvé, mais j'aurais pas imaginé ça possible en fait. Mais comme on sait vraiment jamais de quoi le futur est fait... C'en est encore une preuve.

Bizarre du coup parce qu'on a tous les deux pas mal changé en 3 ans, qu'on arrive à se surprendre, on ne réagit plus tout à fait pareil, on a vécu pas mal d'experiences, on se redécouvre. C'est excitant cette envie de savoir ce que l'autre a vécu.
Et en même temps, on se sent pas dépaysé, on connait la personne, on se rappelle de choses qu'on pensait avoir oublié. Comment elle réagit, ce qu'elle aime, ce qu'elle n'aime pas.

Philippe Jaenada disait que les gens importants on les croise toujours deux fois. Nous, ça fait trois fois. Est ce que ça va être comme ça toute notre vie, on va passer notre temps à nous retrouver ?
Ça peut être bien, en même temps. C'est vraiment bon de se retrouver comme ça, même si ça a été dur pendant tout ce temps...

Corsac@13:48:42 (Echoes)

vendredi 04 mars 2005 (1 post)
On prend vite l'habitude de ne pas se lever tôt, et de faire la loutre au lit en entendant son colloc préparer le café, et finalement attendre qu'il soit froid pour se lever. (delf ta cafetiere ne nous aime pas c'est definitif).

Ce matin, je voulais me lever tot parce que j'ai pleins de trucs à faire, et, ça tombe bien, j'ai conduite à 9h (rennais, restez chez vous). Je voulais me coucher tôt mais ça c'est pas encore gagné non plus, on verra plus tard (si je puis dire).

Donc enfin réussi à voir un matin (encore ?). Et c'est sympa comme tout en fait.

Enfin quoique. Je prend mon café, en bon geek, devant l'écran, en train de taper ce post. Et c'est pas facile du tout.
Parce que le soleil, de bonne humeur ce matin, a décidé de se montrer, et ses rayons arrivent droit sur mon écran.

Mais ca veut dire pleins de choses ca. A court terme, ca veut dire qu'il fait beau, à peu de choses près, en ce moment sur Rennes. Ça veut dire aussi que je vais avoir le soleil dans les yeux pour conduire. Mais ça veut aussi dire que le soleil est levé à 8h du mat. Donc que le printemps revient, lentement mais surement. Et qu'il faut absolument que je me trouve des rideaux opaques parce que je _déteste_ être reveillé par le soleil.

Oui ma chambre est à l'Est.

Corsac@08:23:17 (Echoes)

samedi 05 mars 2005 (1 post)
Le méga tip top projet dont je parlais y'a quelques posts et qui fait s'interroger mom, sooh & delf, le voilà.
C'était un tour de France, en train, avec genre 7 étapes, et à chaque fois des fillesgens à voir. Des gens que j'ai pas vu depuis longtemps, ou que j'ai envie de voir, bref, un tour de France des gens.

Ça m'est venu parce que j'avais déjà 2/3 étapes qui commençaient une ébauche de tour, et que j'avais l'idée depuis longtemps. Donc je me suis dis, tiens, si on je bouclais la boucle.

J'avais commencé à poser des jalons sur les étapes suivantes, mais le sort a fait que, finalement, mes deux premières étapes ne sont plus possibles.

Alors du coup, je sais pas quoi faire. Ces deux étapes sont celles qui m'ont donné envie de le faire, ce tour. Alors sans elles, ca me motive vachement moins. Mais c'est dommage, je continue de penser que c'est une bonne idée, mais bon, vachement moins amusante. Je me dis aussi que, tout n'est pas perdu, j'aurais ptet l'occasion de le refaire un jour (mais quand ?).

Je suis plus très motivé, mais, en même temps, j'ai pas envie de passer les deux semaines qui me restent avant le stage à juste faire comme des vacances de d'habitude. J'ai envie de _faire_ quelque chose. Je suis juste en train de me creuser les méninges pour savoir quoi...

Corsac@18:21:24 (Echoes)

dimanche 06 mars 2005 (1 post)
Bon, la décision est vaguement prise, je ne ferais pas mon tour de France. Enfin pas tout de suite quoi.

Mais il n'empeche que je veux _faire_ quelque chose. J'ai pas envie de mes vacances "habituelles". Aller hors des sentiers battus, un peu.

Je sais que si je reste chez moi (que ca soit "chez moi" à Rennes ou "chez moi" à Paris) je vais retomber dans les bonnes vieilles habitudes. Et j'en ai pas envie. Non pas que ca soit pas agréable, de temps en temps, d'être simplement chez soi, de ne rien faire de spécial, juste de profiter du temps. Sauf que ce n'est pas ce dont j'ai envie là de suite.

Alors maintenant, faut que je décide quoi faire. Et que je le décide un minimum vite, parce que passer deux semaines à me demander ce que je vais faire, ca m'attire pas trop non plus.
Un inconvenient à cette histoire c'est que je suis completement en dehors des vacances scolaires, et que la plupart des gens que je connais sont dispo pendant les vacances scolaires, forcement. Et que les autres, bah ils bossent, et qu'ils peuvent pas se permettre de tout envoyer en l'air du jour au lendemain pour partir en vacances :)

Mais, ceci dit, je suis persuadé que cet inconvenient peut se tourner en avantage. Je suis persuadé que c'est sous cet angle qu'il faut que j'attaque le problème: comment transformer cet inconvenient en avantage. Et que quand je l'aurais trouvé et que ça me conviendra, le reste s'enchainera tout seul.

J'ai pas très envie de faire un truc où tout est organisé pour moi, aussi. Et j'ai pas envie de le faire tout seul non plus, j'ai envie de partager ça avec quelqu'un.
Mais il faut que je trouve ce quelqu'un, que ce soit quelqu'un que j'ai envie de voir et avec qui j'ai envie de partager quelque chose (mais quoi ?). Et que ce quelqu'un ait envie de me voir et de partager quelque chose (mais quoi ?) avec moi.

Y'a aussi le problème de l'hebergement. Je suis encore étudiant fauché, donc bon, c'est pas totalement trivial comme problème, je peux pas me dire "je vais n'importe où, je trouverai bien un hotel sur place". Evidemment ca peut aller de paire avec le "quelqu'un" finalement, si je vais chez ce quelqu'un, ou que ce quelqu'un a une solution au problème de l'hébergement. Mais s'imposer une semaine, c'est pas forcement super non plus.

Voilà, j'en suis un peu là de mes reflexions, et je retourne le trouc dans tous les sens depuis vendredi soir. J'ai des idées de gens à appeller, je vais au moins essayer de ce côté là. En attendant, demain retour à Paris, de toute façon...

Corsac@14:21:30 (Echoes)

mercredi 09 mars 2005 (2 posts)
Ça sera Marseille.
Parce que, en fait, j'ai plein d'a priori sur cette ville, que c'est sans doute le dernier endroit où j'aurais été mettre les pieds (et a fortiori (oui je case a priori et a fortiori dans la même phrase, je suis comme ca moi) y passer un weekend). Sauf que j'ai tout l'impression que ce sont des sales a priori, et que doit y'avoir des trucs très bien à faire à Marseille.
Alors hop, on va y passer le weekend. Je vous raconterai au retour si j'ai vaincu mes a priori ou si c'est eux qui m'ont vaincu.

Sinon, on a maté Troy ce soir, et bordel j'ai encore plus été perturbé. Définitivement, le soleil se lève à l'Ouest à Troy, me demandez pas pourquoi, c'est comme ça. Et sinon, ça m'a donné vaguement envie de lire l'Illiade, mais pfff, ça fait vraiment trop traduction de texte grec comme j'ai pu en faire à l'époque, à savoir long et descriptif, peté de périphrases, un style lourd quoi. Ça existe pas des versions un peu plus... épiques ? Hein, dites ?

Corsac@00:11:01 (Echoes)

Vu chez Brian.

My pirate name is:
Red Roger Kidd

Passion is a big part of your life, which makes sense for a pirate. Even though you're not always the traditional swaggering gallant, your steadiness and planning make you a fine, reliable pirate. Arr!
Get your own pirate name from fidius.org.

Corsac@11:37:06 (Echoes)

lundi 14 mars 2005 (1 post)
Alors voilà, ce weekend, j'étais à Marseille.
Et bah, au final, je suis bien content d'y être allé. D'abord il a fait beau tout du long, j'ai pris un coup de soleil sur le nez, ca faisait super longtemps que ça m'était pas arrivé je suis sur.
En dehors de cette nouvelle capitale, et bah contrairement à ce que j'aurais pu croire (et comme quoi j'ai bien fait d'aller voir), Marseille est une ville très sympa. Pas exceptionnellement grande, pas du tout adaptée aux pietons (des rues très étroites mais quand même orientées voitures, avec des trottoirs ou on a déjà du mal à marcher tout seul, alors deux de front...), ce qui ne nous a pas empeché de se faire trois grandes ballades à travers les rues.

L'hotel était super bien situé, à 5 minutes du vieux port, 7 du théâtre de la Criée (où on est allés voir Hamlet (morsure de vipère), une mise en scène un peu bizarre, un traitement limite comique, ce qui fait un peu bizarre pour une tragédie, tout de même (il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark). D'un autre côté, c'était pas si grave, j'avais la version de Gotlieb en tête, qui est pas spécialement tragique). Pas si loin non plus du Post à Galène, un genre de New Morning où on est allés en soirée rock le samedi soir.
Arrivée à 20h30, ça ouvre à 21h30, on va boire un coup, on revient, on entre, personne. C'est un peu glauque, une salle comme ça où il est sensé y avoir des dizaines de personnes qui se trémoussent sur de la zik, quand c'est vide.
Les gens sont pas arrivés avant genre 11h, donc bon c'était un peu bizarre en attendant.
Programmation super sympa, du bon gros rock, mais un DJ techniquement à la ramasse, qui faisait les enchainements à la faucille et au marteau, sur un double lecteur cd (mais bon j'imagine que trouver en vinyl tous les morceaux qu'on a écouté c'est ptet pas facile), et nettement trop fort. En partant, sur Killing in the name Of, le cadran qui affichait le niveau sonore dans la salle indiquait pratiquement 100dB, ce qui est vraiment _nettement_ trop fort.
Enfin bref, une soirée quand même agréable.

Dimanche, ballade à la plage, trempage de pieds dans l'eau (glacée), bronzette au soleil, retour. Ça aura pas été une journée très très active, entre la sieste sur la plage et la sieste à l'hotel, mais bon, tant pis.

Dur dur de revenir ce matin, dans la grisaille et tout, mais bon au moins on en garde des purs souvenirs.

hmh, n'empeche, c'est dommage que la Régie des Transports de Marseille s'appelle pas la Régie Autonome des Transports de Marseille ou la Régie des Transports Ferrés de Marseille, ca aurait pu donner des troucs interessants au niveau des initiales :)

Corsac@19:01:05 (Echoes)

mardi 15 mars 2005 (1 post)

I'm going up the country. Baby, don't you wanna go?
I'm going up the country. Baby, don't you wanna go?
I'm going to some place where I've never been before.
I'm going, I'm going where the water tastes like wine.
I'm going where the water tastes like wine.
We can jump in the water, stay drunk all the time
I'm gonna leave this city, got to get away.
I'm gonna leave this city, got to get away.
All this fussing and fighting, man, you know I just can't stay.
Now, Baby, pack your leaving trunk.
You know we got to leave today.
Just exactly where we going I just can not say,
But we might even leave the U.S.A.
'Cause it's a brand new game, and I want to play.
No use of you running or screaming and crying
'Cause you got a home as long as I got mine.


Canned Heat - Goin' up to the country

Corsac@20:11:47 (Echoes)

vendredi 18 mars 2005 (1 post)
Il est trop tôt pour laisser mon coeur revenir à Paris. Trop tôt pour que ce soit aller de l'avant et pas revenir en arrière.

J'ai mis 2 ans à faire le trajet Paris/Rennes. Deux ans pour, petit à petit, tourner mes pensées, mes sentiments, mon coeur, de Paris vers Rennes. Ça s'est fait plutôt par à coups, mais personnellement j'ai beaucoup aimé ces deux ans. Les bons moments comme les mauvais, prenant toujours mon parti.

Je ne suis vraiment à Rennes que depuis la rentrée, depuis que j'ai emmenagé avec Rom, et que je me sens bien ici. Que ça ne me manque pas de ne pas être ailleurs. J'aurais pas cru que ça mettrait tant de temps pour simplement partir. Mais 19 ans de vie à Paris, et particulierement les mois/années qui ont precedé mon départ ont fait que je ne pouvais partir aussi facilement que ça.

Mais maintenant, je me sens bien ici. Ça veut pas dire que je suis plus un parisien, non non, ça c'est mort, je crois que j'ai ça dans le sang (même si je suis séquano-dyonisien d'origine, sisi j'assume). Je suis content de retourner à Paris, et je suis content de retourner voir les gens que j'aime là bas (oui je fais la distinction entre les deux raisons).

Mais, encore une fois, il est trop tôt pour que je souffre à nouveau de ne pas être à Paris, pour que je remette mon coeur dans la balance, pour que je me retrouve écartelé à nouveau. Ça serait un retour en arrière sur les deux années qui viennent de s'écouler, voire même celles d'avant.
Et je ne veux pas revenir en arrière.

Un jour, peut être, revenir à Paris sera un nouveau cap dans ma vie, et je prendrais la décision de revenir, parce que je pense que ça me fera avancer. Mais là étant "bloqué" à Rennes (à la fois par mon stage, par ce que je fais l'année prochaine et par mes envies), ça ne peut que me faire souffrir.
Je sais que le désir s'accroit quand l'effet se recule, mais tout de même.

Même si j'ai déjà vécu cette situation, je suis pas certain d'avoir le courage de la supporter à nouveau et, comme déjà dis, j'aurais l'impression de revenir en arrière, ce qui ne me parait pas très bon.

Et puis je pense aussi que ce dont j'ai besoin actuellement c'est plus de nouveauté, et que, quoi qu'on en dise, on a beau se redécouvrir, on se connait déjà, et les habitudes reviennent très vite.
C'est peut être injuste et égoïste, mais je n'ai pas envie de ça.


Mais à côté de ça, ça me fait tellement plaisir de la retrouver que je refuse qu'on se laisse re-séparer à nouveau par ce qu'on appellera le sort.

Corsac@09:33:27 (Echoes)

samedi 19 mars 2005 (1 post)
Je me demande si ce dont je parlais dans le post précedent n'est pas en fait déjà un peu arrivé.

Enfin c'est peut être la periode qui veut ça, mais je me retrouve un peu paumé, ici, en fait. Je suis parti deux semaines, mais elles ont été relativement remplies (je crois que ça fait deux semaines que je case relativement à toutes les sauces, ça commence à devenir relativement énervant). Et j'ai un peu l'impression que ça été le cas ici aussi.

Enfin je vais pas reprocher aux gens qui sont restés de pas m'avoir attendu pour faire des choses, et d'avoir fait des choses sans moi hein, non non. Juste j'ai l'impression que, en ayant "gagné" quelque chose à Paris, j'en ai perdu ici.

J'ai perdu le contact avec des gens, comme si quelque chose était cassé. Ou comme si j'étais revenu en arrière. Ou bien comme si j'étais reparti, je sais pas trop.

C'est peut être un peu tôt pour le dire, en même temps, je suis rentré depuis deux jours. Ça ira sans doute mieux la semaine prochaine, une fois que j'aurais commencé mon stage. Mais là, ça fait un peu bizarre, ce sentiment de décalage par rapport au reste du monde. Comme si j'avais loupé quelques épisodes (ce qui est le cas) et qu'il n'y avait pas moyen de rattraper mon retard.
C'est pas très agréable...

Corsac@00:56:01 (Echoes)

dimanche 20 mars 2005 (1 post)
Ivre de grand air, de soleil et de vent. Ivre de musique.
Ce weekend "tout seul", m'aura au final permis de faire des choses. Et en particulier de profiter du temps (radieux) qu'il fait sur Rennes en ce moment. Hier, comme aujourd'hui, je suis parti dans les rues, lunettes de soleil sur les yeux, chapeau sur la tête et iriver sur les oreilles. Dans une bulle dont rien ne pouvait me faire sortir, j'ai marché, pas tout à fait au hasard. J'ai suivi le soleil, pris les embranchements qui me permettait d'y rester, evitant l'ombre. Des ballades de plus de deux albums, juste pour le plaisir de marcher, au soleil et en musique. Juste pour le plaisir de sentir mon corps boire celui ci et celle là. Rentrer à la maison un peu titubant, ne sachant plus très bien où je suis, si ce n'est que je suis bien.

Tout ça va se finir en tour de Rennes...

Corsac@17:23:51 (Echoes)

mardi 22 mars 2005 (1 post)

Say
Goodbye
Sunshine
Daylight
'Cause it's just another day
You will lose it anyway

Kiss
The time
That goes
Away
'Cause it's just another day
You will lose it anyway

You
You lust
In Space
In Time
'Cause it's just another day
You will lose it anyway


Air - Another day

Corsac@08:28:19 (Echoes)

mercredi 23 mars 2005 (1 post)
Hier soir j'ai donc été voir 9songs, histoire de profiter quand même un peu du printemps du cinéma.
Je reste encore mitigé. Je comprend pas très bien si y'a un message qui est sensé passer. Sex, drugs and rock&roll, soit. Mais j'ai pas trouvé que ça se suffisait à lui même. J'ai bien aimé la musique, mais j'étais pas exceptionnellement fan, donc ça explique peut être.

Ça enchaine une scène de cul, une scène de concert, et ça recommence. Avec parfois plusieurs scènes de cul à la suite. Les scènes en elles même n'ont rien de vraiment génial non plus, y'en a même plusieurs où on a vraiment l'impression que la nana se fait chier plus qu'autre chose.

Y'a une certaine recherche de l'esthetique, ceci dit. Bon un peu spécial, soit. C'est tout filmé en camera à l'épaule, tout est très nature, les scènes de cul comme les concerts. On entend tous les petits bruits de la vie (et du sexe), on voit tout, les hésitations comme les égarements. Les scènes de concert sont filmés depuis le public, on voit des forêts de mains levées, de la lumière et le nom du groupe qui passe (et les téléphones portables des gens qui prennent des photos avec), et on a l'impression que le son vient d'un dictaphone.

Non vraiment, on s'y croirait. Mais je sais pas, je reste mitigé.

Corsac@09:14:38 (Echoes)

vendredi 25 mars 2005 (1 post)
Alors, tout de même, quelques nouvelles.

Au début de cette semaine, j'ai commencé mon stage (au CRI, Centre de Ressources Informatiques, de l'Université de Rennes 1). Ca a été doucement, le temps d'avoir mes (oui, *mes*) machines (un pc et un sunray), d'avoir mon compte, mon adresse mail etc...
Et puis ensuite, bah surtout de la recherche, de comment marche le réseau, et des applications dont j'aurais besoin (de l'administration web de dns/dhcp).

Hier, accessoirement, c'était mon anniversaire. J'avais reçu une carte des parents me disant de me rendre au 18 rue de Nemours, à Rennes, hier entre 9h30 et 19h30, avec une moitié de carte postale et un mot de passe. Je connais le gout familial pour les énigmes et les surprises, mais là, tout de même. Rennes c'est _ma_ ville, et voilà qu'ils me font des cachotteries, derrière mon dos, dans _ma_ ville. Surprenant quand même. Du coup j'y suis allé, hein, forcement.
Au 18 rue de Nemours, à Rennes, y'a une porte. Mais bon je le sentais pas, comme ça. Donc j'ai regardé ce que y'avait à coté. A gauche, un photographe. Mhmh, oui, peut être. A droite, un Nicolas. Ahaaa. Moui moui.
J'hésitais encore, mais je suis allé regarder les horaires, et ceux du Nicolas correspondaient avec ceux indiqués sur la carte, donc j'entre, je montre la carte au mec en lui demandant (timidement) si ça lui dit quelque chose. Et là, grand sourire oui oui, absolument, mais il me faudrait un mot de passe. Je lui donne donc mon mot de passe, il a la 2ème moitié de la carte, et me tend un sac avec à l'interieur quelque chose qui ressemble vraiment à ce qu'on pourrait s'attendre à trouver chez Nicolas.

Donc oui, effectivement, il s'est tramé des choses derrière mon dos. Le contenu du sac était une bouteille de Marques de Caceres 95 Reserva, que rien qu'en la regardant j'en salivais d'avance :) Marciiii

Avec 12 jours de retard on a feté l'anniversaire de Delf. Oui je sais, normalement hier c'était le mien, mais chaque chose en son temps :). C'était bien sympa, ca nous a fait bizarre de faire les courses et la cuisine, mais vraiment ca faisait longtemps que j'attendais ce genre de truc, juste une petite soirée peinard, avec pas beaucoup de monde, et juste on est bien ensembles. Non vraiment j'ai adoré. On a joué à Citadelle (un jeu de cartes), le tout jusqu'à 2h du mat, on a bu du Caceres, du champagne, on a papoté, bref le bonheur.

Et maintenant, weekend de 3 jours. Le seul problème c'est qu'on change d'heure, bleh.

Corsac@20:00:55 (Echoes)

jeudi 31 mars 2005 (2 posts)
Manque d'anticipation sur le franchissement d'intersections (rond-point) créant une gène pour les autres usagers (engagement obligeant les autres à se déporter).

Bon, je sais pas si elle avait bien regardé, parce que j'ai obligé personne à se déporter, que je n'ai mis personne en danger ni rien, m'enfin bon.
Tant pis.
Ça m'aurait plu de ne plus avoir à conduire qu'avec un moniteur dans la voiture.

Corsac@18:40:39 (Echoes)

Je sais pas trop ce que j'ai.
J'ai pas l'habitude d'être déprimé, pas depuis 3 ans genre. Et de toute façon, non, c'est pas ça. Mais, je sais pas. Ça me saoule d'avoir loupé mon permispas eu mon permis (c'est quand même moins négatif), soit, y'a ptet de ça.

Mais après, je sais pas. C'est ptet le fait de rentrer à la maison tout seul et de voir que y'a personne. C'est ptet autre chose. C'est ptet des trucs qui me tracassent depuis longtemps (au hasard, sans savoir trop, je dirais depuis après noel).
C'est ptet aussi que ce soir j'ai l'alcool triste.

Bref, là, tout de suite, ce dont j'ai envie, c'est de me coucher, ce que je vais faire de suite après avoir cliqué sur Valider. En écoutant un massive attack, bonne idée.

Tiens d'ailleurs c'est marrant, depuis que j'ai entendu Future Proof (sur 100th window) sur la platine, quand je l'écoute, même sur l'iriver, j'ai l'impression de réecouter cette premiere fois. Cette première fois où la platine était reglée sur 33 tours alors que 100th window est en 45 tours, provoquant donc un effet plutot spécial. J'ai aussitôt corrigé le défaut, et remis au début, mais j'ai le parfait souvenir de ces quelques premières secondes après la correction. Quelque chose qui se suffit à lui même, et qui fait que j'adore vraiment cette chanson.
Ça me fait un peu la même chose sur le reste du disque, ceci dit. Vraiment, si vous aimez massive attack et que vous avez l'occasion d'écouter 100th window sur une (bonne) platine, ne vous privez pas. C'est du bonheur en barre.

Allez ouais, un petit coup de 100th window, ça va me remonter le moral. Et demain ça ira mieux.

Corsac@23:28:24 (Echoes)

Images
Stats
  • 1512 posts
  • 6128 jours
  • 0.25 posts/jour
  • IRC
  • Last.fm
Stuff
Gallery
Tech
Webcomics
Weblogs
Desktop